Patience

Publié le

Patience

En soirée, profitant du rayon de soleil encore chaud, je fais le tour du propriétaire pour récolter quelques tomates pour le souper.

Les fraisiers sont bien humides après la pluie, et quelques taches rouges attirent mon attention. Bien cachées sous les feuilles, des jolies fraises dodues me réjouissent par avance, surtout qu’elles sont peu nombreuses et d’autant plus précieuses.

« A savourer donc, avec modération » !

Descendant l’escalier de pierres, je m’approche du potager en carrés. La courgette « coureuse » court, c’est un euphémisme. Elle entoure les pieds de lavande, se mêle aux tiges de courge qui s’échappent elles aussi, escalade les bordures et file dans l’herbe.

  • Stop, ma Belle, où vas-tu ? Oh, mais que vois-je dans tes petits bras tentaculaires ? Trois bébés courgettes qui grossissent ! 

Avec précaution, je ramasse les extrémités des tiges de ma vagabonde et les repose dans son carré (rectangulaire) à l’abri de nos pas et de la voracité de la tondeuse.

De l'autre côté , j’examine à présent les plants de tomates aux noms colorés. Ananas, Marmande, Saint-pierre, indigo rose, cornue des Andes, noire de Crimée. Un voyage autour du monde.

Patience

Il y a quelques jours, des beaux fruits bien formés et de belle taille me laissaient espérer une cueillette. Mais point ! Vertes, vertes, les tomates sont encore toutes vertes.

Déception ! Pas de salade ce soir. Je bougonne, je ronchonne !

Malgré tout, je trouve des tomates « cerise » pour me contenter et garnir le fond de mon grand panier vide.

Puis, contournant la grande pierraille centrale, je m’arrête net, stupéfaite.

Du rouge partout ! Bien au soleil et à la chaleur contre les pierres, les tomates "coeur de boeuf" ont mûri en quelques jours, à profusion et les plantes tuteurées ressemblent à des arbustes.

PatiencePatience

Je les cueille avec délicatesse pour ne pas casser les tiges et les fleurs. D’autres tomates encore vertes pourront se colorer bientôt. … Mon panier est écarlate !

Un peu honteuse de mon impatience, je ramasse en passant quelques haricots verts qui ont grossi rapidement. Et pourtant, la patience est la première vertu du jardinier ! Il me reste de gros progrès à accomplir.

Un filet d’huile d’olive et des feuilles de basilic pour accompagner mes merveilles….Un régal !

Patience
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fabienne 24/09/2016 10:58

ça donne envie de planter... miam.
bravo pour ce beau jardin

Eve 25/09/2016 10:22

Le jardin est beau car il bénéficie de toutes les bonnes énergies amicales de ceux qui viennent chez nous ... Et de la bonne terre, des vers de terre, et une taupe qui fait office de "bêcheuse" !!!

Martine 22/09/2016 07:48

Les photos sont très jolies, mais la lecture m'a suffi pour voir et sentir tout ce qu'il y avait dans ton panier. J'en ai même eu l'eau à la bouche....
Bonne journée
Martine

Eve 22/09/2016 08:53

Quel plaisir d'avoir un petit bout de jardin et de se régaler. C'est un grand privilège... et beaucoup de "travail" aussi, pendant lequel on oublie tout, comme une méditation !

Marie 21/09/2016 22:49

Ouahouuu elles sont trop belles toutes ces tomates... ! Ca va faire une jolie salade avec des feuilles de basilic, ça sent encore un peu l'été en ce début d'automne... Miam miam, régale toi bien :) !
Et après, il faudra patienter jusqu'à l'été prochain... Patience, patience...

Eve 22/09/2016 08:55

Lorsque la fin de l'été arrive, on sait que ce seront bientôt les dernières tomates, et on les savoure encore plus... Mais l'automne nous réserve lui aussi des paniers de légumes succulents...