Pfft !...

Publié le

Pfft !...

(Conversation polie)
-  Bonjour, comment vas-tu ce matin ?
(Je déclenche un séisme…)
- Une catastrophe ! Mal dormi, des douleurs partout. Et en plus, il fait froid.

(Je fais remarquer…)
- C’est un peu normal, en hiver.
-  Vivement qu’il fasse plus doux !

(Je tente de rassurer…)
- La température doit remonter à partir de demain. Ce sera mieux pour toi.
- Même pas, tu verras, il y aura certainement du vent et je ne le supporte pas.
-  Le vent ne durera pas.
- Alors la pluie tombera s’il n’y a pas de vent.

Pfft !...

(Je fais diversion…)
- Tu as vu, en ce moment au bureau, nous avons moins de dossiers à traiter. Le gros rush qui te stressait est terminé. Cela soit être plus confortable.

- Justement, je tourne en rond, sans savoir quoi faire.
(Je m’étonne…)
- Tu ne peux pas en profiter pour ranger, et te mettre à jour ?

- Oh, cela me déprime tous ces papiers à trier. Rien que de les voir, j’en ai le cafard !
(Je conseille…)
- Pourtant, cela te permettrait de rattraper ton retard, et tu serais plus à l’aise.
- C’est facile pour toi, tu aimes l’ordre et tu sais comment t’y prendre !
(Je conteste…)
- Pour moi non plus ce n’est pas une tâche aisée de tout classer.
- Ton bureau est bien organisé, avec de grandes armoires. Les miennes sont anciennes et peu pratiques.

Pfft !...

(Je m’agace un peu…)
- Cet été, nous t’avons aidé à agencer les meubles de façon fonctionnelle.

- Je suis en face de la fenêtre et je vois les nuages et le ciel gris. C’est vraiment plombant pour le moral !
(C’est le mien de moral qui commence à s’émousser…)

- C’est vrai que tu as passé une période difficile et éprouvante. Tu étais au bord de l’épuisement.
- Je ne voyais plus le bout du tunnel, tout allait mal, je n’ai vraiment pas de chance.
(Je reste optimiste…)
- Allez, tu peux sourire à la vie ! Tu m’as bien dit que tu avais enfin le poste que tu souhaitais depuis des années ? Dans ta famille aussi, cela s’est bien amélioré et tes enfants réussissent leurs études. Ta maman est guérie. Vous venez d’acheter la maison de vos rêves. Et tu as réservé pour tes vacances d’hiver. Tu vas partir profiter des pistes et te reposer !

(Cette fois, je tiens le bon bout…!!!)

Pfft !...

(Mais la réponse me sidère…)
- Il n’empêche que tu ne comprends pas le problème…
(Alors là, non, je ne vois pas …)

-  Euh ?...

-  Le problème c’est QUE TOUT VA BIEN !...
-  Pfttt !...  (Profond découragement…)

La conversation va finir par me gâcher la matinée et ma bonne humeur…
Je crois que j’ai besoin d’une petite tasse de thé…

Pfft !...

(D’après une bribe de conversation entendue dans le métro et que l’on m’a gentiment rapportée)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eve 18/11/2016 07:18

Oui, c'est aussi à nous de choisir ... Mais il n'est quelquefois pas aisé de redonner le sourire aux personnes qui ne voient que du noir ... Tout leur est douloureux ! Alors, rayonnons autour de nous pour éclairer leur vie (sans nous laisser submerger par leur mal-être)

Sylvie S 18/11/2016 05:51

J'adore cette petite histoire car tellement vraie ! Elle pose la question de notre capacité à vivre la vie comme elle se présente, avec simplicité pour plus de liberté et de légèreté. Encore faut- il en avoir la conviction.

Eve 17/11/2016 19:11

Lorsque tout va bien, il faudrait pouvoir s'en réjouir et en profiter...Mais ce n'est pas facile dans l'environnement actuel, c'est vrai. Sans chausser des lunettes roses qui faussent la réalité, savoir tout simplement apprécier, c'est bon pour nous, pour notre santé et aussi pour tous ceux qui nous entourent ! Allez, bon moral, et grand sourire.... Et merci de continuer à écouter ce qui se passe !

Marie 15/11/2016 22:30

Et oui finalement c'est rassurant d'avoir quelque chose qui ne va pas, ça alimente la conversation, on peut comparer nos malheurs, se faire plaindre... Alors que lorsque tout va bien, ben tout va bien, et dans le monde actuel, ce n'est presque pas possible ni même normal que tout aille bien !
Perturbant tout ça !! :)
Merci pour cette jolie histoire...