Parfum d'enfance

Publié le

Parfum d'enfance

La matinée est encore fraîche et sous mes pieds l’herbe épaisse, juste tondue, baigne mes orteils de sa rosée. Promenade dans le jardin, au calme, avant l’éveil des maisonnées.
Un merle profite lui aussi de l’humidité pour laver ses plumes noires sur la pelouse, sans crainte. Pourtant, il m’a vue, mais il continue tranquillement son bain de gouttelettes. Il s’envole doucement, sans un bruit, avant de me gratifier d’un chant mélodieux.

Si j’allais inspecter les fruitiers ? De nombreuses pommes et des poires se sont formées, les amandes ont déjà une belle robe duveteuse, l’olivier est fleuri. Les pêches de vigne couvrent l’arbuste, mais avant leur maturité, beaucoup seront au sol, arrachées par le vent.

Parfum d'enfance
Parfum d'enfance
Parfum d'enfance

Et les abricots ? Toujours verts mais plus nombreux que je ne le pensais… Alors récolte bientôt ? (voir l’article de mon blog, « l’abricotier » du 3 avril 2017).

Parfum d'enfance

Je soupire d’aise. Oh, j’ai oublié de rendre visite aux pruniers « reine-claude » de l’autre côté du jardin. M’empressant de traverser la bordure, je souris de contentement. Après cinq années de repos du vieil arbre, de jolies prunes devraient mûrir.

Parfum d'enfance

Soudain, je stoppe net dans mon élan ! Un parfum puissant m’enveloppe, une odeur sucrée, reconnaissable entre toutes…
Je m’assieds sur une marche et me plonge dans mes souvenirs. Ce parfum !...Fermer les yeux, et se retrouver…il y a bien longtemps…

L’école, le tablier rose, le cartable et les cahiers remplis d’une écriture appliquée. La fin de l’année scolaire approche et nous attendons avec impatience le jour de la grande fête. Celle de la « distribution des prix ». Le gymnase a été transformé, et rempli de chaises bien alignées sur lesquelles les parents s’installent. Chaque classe arrive l’une après l’autre et les élèves restent debout  au fond de la salle avec l’institutrice, sagement, sans un bruit.
Une estrade a été dressée et le directeur ainsi que des personnalités (totalement inconnues pour moi) ont pris place sur des fauteuils. Chacun retient son souffle.

Un professeur nomme au micro les prix décernés : 1er ou 2e prix de lecture, d’écriture, accessit, prix d’encouragement, et le plus beau, l’excellence.

Mon nom est cité pour un prix de rédaction. Je dois remonter toutes les rangées de parents, gravir les marches branlantes en bois. Très fière, mais impressionnée, je n’ose respirer. Sur l’estrade, une personne « éminente » me remet un joli livre, avec quelques mots de félicitation que j’entends à peine. Je l’incline en remerciant, et je fais le parcours inverse, le cœur battant et la récompense serrée contre moi.
A l’intérieur de l’ouvrage, un diplôme certifie mon résultat. Mon nom est inscrit à la plume, avec des pleins et des déliés.
Pendant les vacances, je pourrai lire, assise à califourchon sur la branche basse du cerisier. Et je pourrai aussi prêter à mes amis ce gros livre aux dessins colorés.
Je vous parle d’un temps que les moins de …. ans (chut) ne peuvent pas connaître… Une époque où les livres étaient rares et précieux. J’aimais en recevoir à noël ou pour mon anniversaire…
Sur le chemin du retour, à pied, nous longions les haies parfumées…Ah, ce parfum d’enfance entêtant…

Le clocher égrène les coups de huit heures. Il est grand temps d’ouvrir les yeux et de cesser de rêver.
Je me lève, l’odeur est toujours présente.

Les troènes sont en fleurs… !

 

Parfum d'enfanceParfum d'enfance
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 14/06/2017 22:35

Aaaaah les troènes en fleurs... Ils ont bercé mon enfance aussi :)
Quel beau voyage dans le jardin mais aussi dans tes souvenirs, merci de les avoir partagés avec nous...

Eve 15/06/2017 19:53

Oui, tu as souvent entendu parlers des troènes en fleurs.... alors il fallait que je l'écrive !

laurence mialaret 05/06/2017 09:17

Merci Evelyne pour ce voyage émouvant ... qui m'a ramenée, moi aussi, loin ... si loin dans mon enfant intérieur ...
Tablier, parfums, remise de prix, parents, estrade, coeur qui bat ... autant de mots, en vrac, qui font battre le coeur et me replonge dans un temps que les moins etc ...
Bref ... émotions, jolies émotions ...
bisous, à bientôt le plaisir de nous voir ...

Valérie Danton-Ferrari 04/06/2017 09:16

On a remonté le temps avec toi Eve! Magnifiques photos de la nature provençale! Bisous bon été

Eve 04/06/2017 10:05

Oui, beaucoup remonté d'ailleurs...Cela ne me rajeunit pas ! mais les souvenirs et l'émotion sont toujours intacts. Bisous à toi aussi