Duel

Publié le

Duel

Ce matin, il fait bien gris et froid. Le vent souffle encore et les nuages assombrissent le ciel.
Je relève mon col, et je hâte le pas, décidée à abréger cette sortie hivernale. Malgré ma précipitation, je veille à ne pas écraser les tapis de primevères qui parsèment l’herbe dans une joyeuse anarchie.

Duel

Les oiseaux cachés dans les buissons et dans le lierre me guettent. Ils attendent que je finisse de remplir les mangeoires. Quel appétit, il me faut les nourrir tous les jours. Pourtant, en cette fin mars, ils devraient déjà être autonomes et trouver ce qu’il leur faut dans le jardin. Mais les frimas « sibériens » en ont décidé autrement. Et ils ont bien besoin d’aide, alors qu’ils paradent, forment des couples, chantent et s’agitent. Même les pinsons sont présents, et les chardonnerets se querellent à la mangeoire.

Alors que, mission accomplie, je rebrousse chemin pour retrouver la chaleur du poêle, j’aperçois une touffe de perce-neiges avec quelques fleurs blanches un peu pâlottes et recroquevillées vers leurs tiges. Je me penche vers elle, et lui murmure :
« Tu fleuris encore, mais c’est bien tard dans la saison ! »

Et j’entends une petite voix me répondre : «  Bien sûr, mais je suis à l’ombre, et le soleil ne m’atteint pas. Alors j’en profite. »

Un bouquet de pensées d’un violet profond au cœur jaune intervient :
« Oh, nous aussi, tant que la chaleur n’arrive pas, on s’installe. Et cette année, c’est une aubaine. »

Son amie, la pensée couleur rose fuchsia est de son avis.
« Oui, oui, l’hiver ne veut pas se sauver mais cela ne nous dérange pas. Nous nous adaptons facilement. Et c’est drôle d’observer le combat, tu ne trouves pas ? »

DuelDuel

Apostrophée, je ne sais que rétorquer.
« De quelle guerre parles-tu ? »

« Mais, tu ne vois donc pas ? Mars hésite entre garder l’hiver ou le chasser pour laisser place au printemps. Et les deux s’affrontent  depuis plusieurs semaines. Une belle bagarre ponctuée d’escarmouches ! Et je t’envoie un coup de soleil. Et pan, voici une rafale pour te refroidir. Et zou, un nuage et de la douceur. Et paf, une petite gelée. Quelle lutte passionnante… »

Le mahonia piquant intervient avec sa grosse voix :
« Moi d’abord, je fleuris quand je veux, et ce n’est pas leur dispute qui va me bousculer, non mais ! »

Duel

La tulipe entre dans la conversation :
« Oh mais je ne suis pas d’accord ! C’est juste horrible. Comment veux-tu que mes corolles résistent au milieu d’un tel affrontement ? Et je suis sûre que c’est pareil pour les aubriètes. »

Duel
Duel

Au-dessus d’elle, l’abricotier tend sa branche en fleur.
« Moi aussi, j’en ai assez de leur rivalité. Mes fruits ne vont pas se former et je grelotte. »

 

L’amandier renchérit et ronchonne :
« J’ai pris vraiment du retard. Il m’a fallu attendre, patienter. Mais maintenant, je dois rattraper le temps perdu à cause de leur dispute. Tu ne peux pas dire au Printemps de s’installer ? Quelle paresse… Il traîne, et ne pense même pas à nous ! »

DuelDuel

Non, non, je ne vois pas comment demander à Môssieu de venir ! Peut-être que Avril saura mieux comment s’y prendre ?

Je me souviens alors que la veille, en me promenant dans le village, j’avais rencontré une jardinière qui plantait ses pommes de terre. Elle m’avait alors indiqué qu’elle aurait déjà dû le faire bien avant, car c’était la tradition dans sa région d’origine, le 19 mars, à la Saint-Joseph.
Son voisin, lui, préférait avoir la certitude de la douceur et se référait à la floraison des lilas pour ne prendre aucun risque. Cela faisait des années qu’ils débattaient de la question.

Toutes ces oppositions m’ont bien fatiguée. Stop aux hostilités, match nul. Je rentre.  Et une bonne tasse de thé aux délicates saveurs remettra tout le monde d’accord.

Duel
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie CORNET 02/04/2018 18:47

Ah la la que je suis bien d'accord avec certaines fleurs ! Printemps est vraiment paresseux... ou alors c'est Môssieur Hiver qui a un peu trop pris ses aises... !!
Mais chut j'ai entendu que le soleil et un peu de chaleur arrivaient en fin de semaine, et pour les aider j'ai rangé mes gros manteaux et mes chaussures chaudes na ! Printemps je t'aime et je t'attends !!

Marie CORNET 02/04/2018 18:49

Et bravo pour ta superbe peinture et tes jolies photos !

Marie Christine Tete 26/03/2018 18:51

Merci pour ces sympathiques bavardages fleuris. Il est vrai qu'il y a de quoi en perdre son latin !!

Eve 27/03/2018 08:53

Alea jacta est ! on ne choisit pas ....