Vol au vent

Publié le par Eve

Vol au vent

La mer est calme, paisible… Juste quelques bouillonnements de mousse blanche pour nous bercer pendant la sieste. Le soleil brille dans un ciel bleu. Tout est bleu, très bleu, même nos rêves exotiques de lagon tropical ... Pas un bruit, à peine le chuintement criard et lointain d’une mouette.

Vol au ventVol au vent

Et soudain, une rafale, puis un tourbillon suivi de vaguelettes de plus en plus puissantes, se brisant sur la grève.

Vol au vent

Suis-je vraiment réveillée ou encore dans les bras de Morphée… Pour l’instant, à contre-jour, ce serait plus exactement Icare qui s’invite dans mes pensées hallucinatoires. Un homme volant ? Accroché à un trapèze, suspendu sur une patte, c’est un acrobate qui file à toute allure et disparait de ma vision aussi vite qu’il m’était apparu en songe.

Vol au vent
Vol au vent
Vol au vent

Des cris bien réels me tirent de ma torpeur. La plage est maintenant envahie de drôles de personnages colorés. Adieu la tranquillité idyllique.

Vol au vent

Aurais-je sommeillé une éternité ? Mais d’où sortent-ils donc ? Quelle idée bizarre de courir ainsi pour chevaucher l’océan. Certains prennent leur élan, leur  voile se gonfle et les emporte avant de retomber dans l’eau en les entrainant dans sa chute. Il leur en faut du courage alors pour lutter contre les éléments contraires, trempés jusqu’aux os, réunissant leurs dernière forces, épuisés par des efforts vains, émerveillés lorsqu’enfin le tissu prend de la hauteur, emporté par une bourrasque salvatrice qui les élève au-dessus des flots.  D’autres semblent vouloir atteindre les étoiles ou le soleil sans craindre de se brûler les ailes à son contact …

Vol au vent
Vol au vent
Vol au vent
Vol au vent
Vol au vent

Placide et silencieux malgré ce remue-ménage, un méditatif se prélasse sur sa planche. Mais pourquoi s’agiter autant ? Le vent fait tout le travail, il suffit de se laisser porter et guider.

Vol au vent

Je ne me lasse pas de ce ballet aérien de sportifs funambules amoureux de la vitesse et de la sensation de liberté, entre lévitation légère et virevolte circassienne. Quelle chorégraphie colorée égayant l’horizon, animant les collines qui surplombent la plage, une danse ininterrompue dans le vent vivifiant fleurant bon les effluves estivales…

Vol au vent
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie 04/07/2021 18:35

Quel spectacle et quel courage... Bravo à eux et moi je choisis la planche méditative hihi !

Catherine Garde 26/06/2021 15:46

Quel plaisir ces envolées en bord de mer!!!

Bea 26/06/2021 09:03

Merciii ???????????????????? toujours aussi beau et délicieux…impression d’y être! ????????????????????