Etrennes

Publié le

Etrennes

Ce petit mot évoque de suite le Jour de l’an.
Son origine vient de l’époque romaine. Pour s’attirer les bonnes grâces et les bienfaits de Strena, la déesse de la santé, célébrée le 1er janvier, on lui offrait des plantes, de l’argent, de la nourriture, voire des meubles.

Je me souviens, lorsque j’étais enfant, d’une tradition intimidante. C’était le seul jour de l’année où nous pouvions pénétrer dans la chambre de mes parents alors qu’ils n’étaient pas encore levés. Pour l’occasion, ils attendaient notre réveil. Et nous n’osions les déranger trop tôt. Alors nous patientions, ou plutôt, nous nous impatientions avant de toquer doucement à leur porte.
Nous recevions avec beaucoup de solennité, une pièce de 5 francs en bel argent brillant, à déposer dans notre tirelire, afin de grossir nos économies. Pas question bien sûr de dépenser ce trésor sans une raison judicieusement étudiée.

Etrennes

Puis, nous partions, en habit du dimanche, présenter nos vœux bien poliment à la famille proche et aux voisins. Souvent, nous avions droit en échange à un petit présent, des étrennes précieuses : un bonbon ou un gâteau, et quelquefois quelques centimes. Une aubaine.
Les meilleures années, nous avions la chance d’étrenner un vêtement neuf, cousu maison, pour cette circonstance.

Etrennes

Il était normal également de consacrer du temps pour choisir ou dessiner des cartes colorées, que nous remplissions consciencieusement afin de donner des nouvelles aux parents éloignés. Ces dessins naïfs semblent bien désuets à l’époque des animations toutes prêtes sur lesquelles nous « cliquons » pour envoyer nos vœux.

Etrennes
Etrennes
Etrennes
Etrennes

Certaines professions, faiblement rémunérées, comme les gardiens d’immeuble, attendaient les étrennes et la générosité des personnes auxquelles elles rendaient service.
C’était aussi l’occasion de récompenser des bénévoles, comme les pompiers, et cet argent servait à des caisses d’entraide pour les orphelins.

…Il nous reste le « calendrier des postes » que certains calendophiles collectionnent.

Etrennes

Les enfants ne reçoivent plus d’étrennes. Le Père Noël a tant dépensé pour sa hotte qu’il n’a plus rien à offrir début janvier. Heureusement que les Rois Mages arrivent avec leur galette, et bien souvent des boîtes de chocolat !

Etrennes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bea 11/01/2018 19:39

Bonne année !
Moi je reste fan des dessins naïfs sur les cartes de vœux ...je me souviens même des grandes planches naïves qui chipaient la place aux cartes de géographie, le temps d’une leçon de vocabulaire...
J’ai moins de souvenirs d’etrennes...

Marie CORNET 10/01/2018 04:56

C'est effectivement une tradition qui perdure un peu mais qui s'éteint peu à peu... pourtant recevoir une vraie carte dans sa boîte aux lettres fait toujours plaisir...
Une très bonne année 2018 au blog...

chantal chamaron 09/01/2018 23:16

Bonne et heureuse année aux petites pensées polychromes. Amicalement. Chantal.