Pénélope journaliste.

Publié le par Eve

Pénélope journaliste.

Ce matin, je suis tranquillement devant mon ordinateur, à savourer  vos photos  afin de les présenter dans un prochain article. Soudain, un coup de sonnette vigoureux me détourne de ma contemplation. J’ouvre la porte et une jeune femme déboule chez moi. Une tornade souriante envahit mon salon.
« Bonjour, je m’appelle Pénélope. L’AFP m’a parlé de votre blog, ou plutôt de ton blog. On peut se tutoyer n’est ce pas ? »

« Euh oui, bien sûr. Vous disiez l’AFP ? »
« Oui, tu ne connais pas ? L’Agence pour la Fantaisie dans le Papotage. »
« Ah…  Et en quoi puis-je intéresser cette agence ? »
« Ton blog parle de tout… Je dis pas que c’est pour ne rien dire, hihihi ! »
« Hihihi….euh !!! »

Je ne sais pas ce qu’il faut en penser… De l’humour ?
« Ton blog est très sympa. »
« Merci, mais que puis-je pour vous ? »
« Je fais des études de journalisme. Et la directrice de l’AFP (en fait c’est ma mère) veut que je fasse des reportages en vrai. Alors, pour commencer et avant d’écrire pour un grand journal, elle trouve qu’un blog varié est une bonne opportunité. »

Je me sens un peu décontenancée…
« Me voilà donc, on s’y met ? Je suis prête à parcourir le monde et à te ramener des scoops fabuleux, des photos extraordinaires, des histoires incroyables... Allez, c’est top, hop, hop , hop ! »
Au fait, il ne me semble pas avoir donné mon avis sur cette coopération.
« Tu prépares une prochaine parution ? »
« Oui, il y a toujours de quoi écrire !  »
« Super, et j’ai déjà des sujets à te proposer : les vacances aux Maldives, la tonte des moutons en Nouvelle-Zélande, ou le yoga en Inde. Pas mal, non ? »
« Non, non. Le but du blog est justement de faire découvrir ce qu’il y a de merveilleux à côté de chez nous… Regardez dehors, là-bas au fond de la vallée, on aperçoit les collines blanchies.»
« Ah, tu as raison. C’est trop beau. Attends quelques minutes, et je reviens. »

Pénélope tourne les talons, me laissant un peu stupéfaite, elle claque la porte, dévale l’escalier, file au fond du jardin et sort son appareil photo. Trois minutes après, la voilà de nouveau devant moi, triomphante.
« Regarde-moi çà ! »
Et elle me montre une photo de l’horizon sur lequel se détache la colline poudrée.

Pénélope journaliste.

C’est effectivement très beau.
« Et là, zyeute ! Zoom, et re-zoom ! Presque on la touche du doigt ta colline, on voit même les oiseaux ! Trop top hein ! Hop, hop, hop !!!!  Super Pénélope ! »

Pénélope journaliste.
Pénélope journaliste.

Je dois reconnaître qu’elle se débrouille bien… Mais elle ne me laisse pas le loisir d’en placer une.
« Je sens qu’on va faire de grandes choses ensemble. Ton blog va exploser… »

Exploser ? Ce n’est pas vraiment mon but et cela ne me rassure pas.
« En tout cas, c’est vraiment trop gentil de ta part de me prendre en stage. On ne sait jamais sur qui on tombe, et tu aurais pu refuser. »
Je ne suis pas certaine d’en avoir eu la possibilité. J’essaie de tempérer son enthousiasme.
« Ce qui est important, c’est de donner la possibilité à mes lecteurs de participer. Certains écrivent, et beaucoup m’envoient leurs photos pour enrichir mes articles. Cela me donne aussi l’occasion de traiter des thèmes divers. Le blog est très ouvert, et c’est ainsi que je voyage grâce à eux. »
« Tu veux dire que tu ne fais pas le tour du monde toutes les semaines? »
Je la sens très déçue…
« On peut aussi visiter l’univers en réfléchissant, en se documentant, en savourant ce qu’on nous envoie, et surtout en le partageant, en choisissant la photo juste, en sélectionnant le mot adéquat. Et juste au fond du jardin, tu trouveras des merveilles si tu prends le temps d’observer ! »
« Tu as raison, je vais trop vite. Avec toi, je sens que je vais apprendre plein de trucs. »
Et elle me regarde avec un sourire désarmant.
« J’espère que tu ne vas pas t’ennuyer… »
« Oh non, ça ne risque pas. J’ai toujours plein d’idées à la minute. »
C’est bien ce qui m’inquiète. Mais je la sens préoccupée tout d’un coup.
« Tu sais, je poursuis encore mes études. Alors je ne pourrais pas venir souvent pour t’aider. Tu vas réussir à t’en sortir sans moi ? »
Je la rassure de suite…
« Et dis-moi, tu vas les publier mes photos ? »
« Promis, dans mon prochain article. Et ensuite, j’aurai  le plaisir de montrer d’autres clichés que  j’ai reçu la semaine dernière. Mais pour l’instant, je ne veux rien dévoiler.»

« Je vais donc devoir patienter. Tu es cachottière ! Bon, j’ai hâte de les découvrir. Trop top, hop, hop, hop ! »
Et elle attrape sa veste, son sac, son appareil photo.
« Ciao, je file… A une prochaine alors… »
« A bientôt !... »

Pénélope journaliste.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie 25/01/2021 16:33

Je ne savais pas que tu prenais des stagiaires hihi ! En tout cas elle a l'air bien dynamique cette Pénélope... Merci pour ce joli moment :)

25/01/2021 19:29

Moi non plus, je n'ai pas eu le choix n'est-ce-pas !!!

Domie 24/01/2021 09:21

UN BON MOMENT DE LECTUREMERCI

Catherine Garde 23/01/2021 18:28

Elle décoiffe comme notre Mistral cette Pénélope !
????????????